Vue aérienne du Chateau de Saint Aubin sur Loire Les communs du Chateau de Saint Aubin sur Loire Chateau de Saint Aubin sur Loire Potager du Chateau de Saint Aubin sur Loire
Saint Aubin sur Loire
Chateau de Saint Aubin
Accueil
Le Château Les extérieurs Galerie Restauration
Visites
Saint Aubin sur Loire

Restauration du chateauHistoires [Histoire du domaine] [Histoire des propriétaires]
Présentation du Château [Description] [Architecte]

Description du Château

Ensemble architectural classique de la fin du XVIIIème siècle, le château de Saint Aubin se compose d’une partie d’habitation en pierres blondes comprenant un corps de logis encadré de deux ailes cintrées hautes d’un demi étage recevant un toit en croupe droite couvert d’ardoises ainsi que de deux immenses communs de briques à aile en retour d’équerre couverts de tuiles percés d’une arche colossale.

A l’Est, une imposante allée cavalière de plus d’un kilomètre de long destinée au départ des parties de chasses, fait face au château, tandis qu’à l’Ouest, le parc, organisé en terrasses, accueillait de magnifiques jeux d’eau.

Au Nord et au Sud, l’espace était consacré à la culture des légumes et des fruits, puisque au-delà du Commun Nord se trouvait le jardin potager tandis qu’au Sud s’épanouissaient les arbres fruitiers.

L’architecture néoclassique, en vogue en France durant une cinquantaine d’année à partir du milieu du XVIIIème siècle grâce à la redécouverte de Pompéi et d’Herculanum, connut un éventail très varié de manifestations stylistiques ayant toujours pour dénominateur commun le modèle antique, symbole de pureté, de simplicité et de morale, valeurs auxquelles les gens aspiraient à cette époque en réaction au caractère frivole du style rocaille qu’affectionnait tant Louis XV.

parc en terrasses

Batiment principal

Cette référence à l’antiquité se traduit notamment par la reprise d’éléments issus des temples grecs ainsi, à Saint Aubin, parfait exemple de ce style, les façades au rythme harmonieux sont organisées autour d’un avant corps central à peine saillant composé de quatre pilastres engagés coiffés de chapiteaux d’ordre colossal, le tout surmonté d’un fronton triangulaire ayant sans doute à l’origine, reçu les armoiries des propriétaires, ce qui rappelle sans conteste les lieux de culte hellènes.

L’aménagement intérieur, d’une grande sobriété, allie élégance et confort, traduisant une vie en province à la fois simple et raffinée témoignant de la volonté de Monsieur des Gallois de la Tour de concevoir une demeure à l’image de son époque, avec le style (néoclassique), le goût (sobre) et les innovations en matière de confort en cette fin de XVIIIème siècle.

Jusqu’alors, en effet, l’organisation d’une demeure ne se voyait motivée que par la volonté de satisfaire le goût des Grands, laissant de côté la notion de commodité ; mais progressivement une réflexion sur la demeure ordinaire d’habitation s’amorce.

Les différentes pièces se voient peu à peu identifiées, constituant dès lors des zones dans l’habitation qui déterminent par conséquent les cheminements les plus directifs.

Ainsi, les pièces principales telles que le salon donnent sur un jardin, c’est le cas à Saint Aubin, tandis que l’enfilade principale prend place jusqu’au XIXème siècle, le long de la façade d’honneur.

La salle à manger, rarement identifiée comme telle à l’époque, se trouvait le plus souvent installée dans une antichambre ; les pièces de services se trouvant, quant à elles, toujours situées dans des zones éloignées du corps central, lieu de vie des propriétaires, compte tenu des nombreux désagréments pouvant être engendrés.

Enfilade de pièces

A Saint Aubin, la salle à manger occupe véritablement une place de choix, installée au centre du corps central, elle se voit dotée d’un double panorama sur l’allée de départ de chasse à l’Est et une vue des plus spectaculaire sur la Loire et la plaine de l’Allier à l’Ouest.

En matière de confort, la fin du XVIIIème siècle voit également apparaître des espaces exclusivement féminins tels que les boudoirs, déterminant ainsi, une fois encore, la différenciation des zones d’habitations réservées aux femmes et aux hommes.



Chateau de Saint Aubin sur LoireChateau de Saint Aubin sur LoireChateau de Saint Aubin sur LoireChateau de Saint Aubin sur Loire